Alors qu’il suffirait d’une main tendue…

                       Montre-moi ton sang, je te dirai si tu es seul…
 
 
Les molécules de la solitude
                  Par Jean-Luc Goudet – Futura-Sciences

         Mimic par Banki

 Chez les solitaires et chez ceux qui vivent bien entourés, les gènes du système immunitaire s’expriment différemment. Voilà     peut-être pourquoi les premiers semblent plus fragiles face aux maladies.
                     recherche
Sans disposer d’aucune explication, on a observé depuis longtemps que les personnes socialement isolées présentent une mortalité plus élevée. Une équipe américaine vient de publier dans la revue Genome Biology une étude donnant un début d’explication. Les chercheurs se sont intéressés aux leucocytes, c’est-à-dire les globules blancs, première ligne de défense de l’organisme contre les agresseurs en tout genre.
Quatorze étudiants volontaires se sont prêtés à l’expérience, dont six se rangeaient dans les 15 % supérieurs de l’échelle de solitude mise au point à l’université californienne de Los Angeles (UCLA) et déjà utilisée dans d’autres expériences. Car il ne suffit pas de vivre en célibataire pour être déclaré solitaire. Il faut aussi ne pas compter trop d’amis ni de famille autour de soi… Les sept autres volontaires se situaient, eux, dans les 15 % inférieurs de cette échelle.
Vers un médicament contre la solitude ?
           Médicament
L’équipe (qui comportait des scientifiques de l’UCLA et de l’université de Chicago) s’est focalisée sur l’expression du génome des globules blancs, témoignage de l’activité du système immunitaire. Les chercheurs ont suivi 209 gènes pour vérifier de quelle manière ils étaient lus, ou « exprimés », c’est-à-dire traduits en protéines. Le résultat est éloquent : tous ces gènes sont différemment utilisés par les deux groupes. Pour 78 d’entre eux, leur activité est surexprimée chez les solitaires, ce qui signifie que ces gènes, plus souvent lus, servent à synthétiser davantage de protéines. A l’inverse, 131 gènes sont sous-exprimés.
Parmi les gènes surexprimés chez les solitaires, beaucoup sont impliqués dans l’activation du système immunitaire et dans les réactions inflammatoires. Dans les 131 dont l’activité est moindre, on trouve des gènes intervenant dans la défense contre les virus et les anticorps.
« Ces découvertes nous fournissent des cibles moléculaires pour tenter de combattre les effets sur la santé de l’isolement social » explique Steve Cole, un des chercheurs de l’équipe
                                                                      globe-solidarite
   Si vous peuplez tout seul la solitude du monde, alors vous êtes un humoriste.
 
                             Solidarite

7 Réponses to “Alors qu’il suffirait d’une main tendue…”

  1. mah!!!!! la science et ses miracles!? Déterminisme génétique?! arf!!!!!!
    Ce sont nos coeurs qui sont de pierre et, parfois, nous n\’osons pas faire un pas de plus pour prendre un chemin de traverse………………. en plus de tas d\’autres difficultés.

  2. Ah la soulitude, que ne ferions nous pour n\’être point seul ?
    Notre grand tourment dans l\’existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu\’à fuir cette solitude.

     

    Guy de Maupassant
     
     
     

  3. Hola la science et toutes ses idées…je pencherais plus pour frapper à la porte de ma voisine, lui offrir un thé et bavarder de la pluie et du beau temps…..faut dire que j\’ai la chance d\’avoir de chouettes voisines……
    Les médicaments à la longue ça fait une liste infernale que tu sais même plus ce que tu as pris et ce que tu dois
    prendre… Le remède celui qui est un des meilleurs, pour la solitude, c\’est encore d\’avoir des nouvelles des personnes
    que l\’on aime…et ce matin un vrai bonheur pour moi Anouk m\’a rappelé. (je sais jamais quand il faut un l ou 2, ce que je sais c\’est que pour bien voler il en faut deux ….. bises Evana….j\’adore prononcer ton prénom

  4. Et si on se penchait sur le pb de l\’isolement social plutôt que de chercher des médicaments qui serviront aux autorités de se dédouaner du pb, et d\’enrichir encore plus les entreprises pharmaceutiques.
    S\’il fallait un médoc , ça serait plutôt pour rendre les gens plus humains et moins indifférents.
    On marche sur la tête là…
    Jipi

  5. une dose d eva le matin;une dose le soir;voila un bon remede contre la solitude

  6. A ça tu vois, ça me fait râler : comme si la recherche n\’avait pas autre chose à faire que pédaler dans la semoule !
    Il y a maladies plus terribles pour lesquels il faut chercher. La solitude est de notre faute à tous, la faute de cette société de consommation où il faut être tous beaux, intelligents…et riches pour avoir des amis !!! C\’est aux êtres humains de règler un problème de société, pas à d\’hypothétiques médicaments…
    Bisous à toi Eva. Sasha.

  7. Nous on a un remede……. on bloggue!
    bisous la plus jolie et douce des tantines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :